lundi 25 mars 2013

L'étourdissement, Joël Egloff


Quand le vent vient de l’ouest, ça sent plutôt l’œuf pourri. Quand c’est de l’est qu’il souffle, il y a comme une odeur de soufre qui nous prend à la gorge. Quand il vient du nord, ce sont des fumées noires qui nous arrivent droit dessus. Et quand c’est le vent du sud qui se lève, qu’on n’a pas souvent, heureusement, ça sent vraiment la merde, y a pas d’autre mot.
Nous au milieu de tout ça, ça fait bien longtemps qu’on n’y fait plus attention. C’est qu’une question d’habitude finalement. On se fait à tout.

Ainsi s’ouvre le récit et tout me semble déjà dit de l’essentiel du roman  -  un endroit des plus horribles avec tout ce que le monde industriel a pu imposer parfois: terrain d’aviation, parking de supermarché, décharge municipale, station d’épuration,  voies ferrées délaissées, la pollution partout, un grand abattoir comme travail le plus prisé du lieu et tout est à l'avenant.
Un conte de paumés dans un coin  perdu de nulle part.
Reste l’humour heureusement! Sinon ce serait insupportable, une telle lecture,  basée sur des accumulations de tout ce que je déteste le plus au monde mais,  dit le narrateur qui vit là avec une grand-mère désastreuse:
On s’attache même aux pires endroits, c’est comme ça. Comme le graillon au fond des poêles. 
Ce qui m'a décidé à choisir ce petit roman? Cette phrase de l'éditeur au dos du livre:
"Un humour irrésistible qu'illumine une réelle poésie."
 Il ne m'en a pas fallu plus pour imaginer un chef d'œuvre mais je suis dans une période de malchance car,  si j'ai fini cette centaine de pages, j'ai souvent été tentée d'arrêter, sauf que ç'aurait été mon second abandon en deux jours et que celui-ci m'a quand même semblé plus intéressant que le précédent de Sà Moreira.
N'empêche, ce n'est pas une lecture que je peux recommander à mes amis, malgré le prix que ce livre a reçu. 

L'étourdissement,  Joël  Egloff, (Buchet - Chastel, 2005,  142 pages)

25 commentaires:

  1. Je l'ai lu et j'en garde un excellent souvenir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais préféré pouvoir dire ça aussi mais je n'ai pas vraiment aimé!

      Supprimer
  2. C'est étonnant! surtout avec le prix du livre inter. Moi non plus je ne suis pas en période de chance en ce moment, pas vraiment des mauvais livres, mais aucun coups de coeur depuis un bon moment!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des périodes comme ça, un peu malchanceuses mais je suis enfin plongée depuis ce matin dans une histoire prenante qui va bien me plaire, je le sens. En plus c'est un très gros livre: tant mieux!

      Supprimer
  3. J'ai adoré! Et lu deux fois. Et lu ses autres romans!(oui, j'insiste!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai lu de très bonnes appréciations sur ce livre et d'autres déçues aussi. Finalement, malgré la touche d'humour et celle de la sensibilité poétique, ça reste trop glauque pour moi!

      Supprimer
  4. Moi, je recommande vivement à mes amis car j'ai beaucoup aimé, cet humour-là me plait énormément.
    Ce qui m'agace par contre, c'est que je n'arrive pas à te faire entrer dans mon nouveau lecteur de flux, ni avec ton adresse, ni avec l'adresse au format "feed". Et ton blog est le seul qui résiste à la manoeuvre, sur 230...
    Remarque, je ne m'étonne plus de rien puisque mes com' disparaissent de chez Keisha. C'est un coup de Google : j'ai fermé tous mes comptes et il m'en veut...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te confirme que des faits mystérieux se passent chez moi avec tes commentaires. J'ai vu le tien hier soir mais sans y répondre par manque de temps. Ce matin il avait disparu mais était passé dans les spams sans que j'y sois pour rien. Je l'ai remis dans les vrais commentaires en espérant qu'il y restera bien cette fois! Bizarre, bizarre!














      Supprimer
    2. Et pourquoi tout ce blanc à la suite de ma réponse? ça n'augure rien de bon , je le crains!

      Supprimer
  5. Je ne suis pas très tentée par cet auteur. Pas très gai tout ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis dans un moment où je n'en peux plus des visions aussi pessimistes . L'humour ne suffit pas à compenser mon rejet. Avis tout personnel comme tu le vois avec les impressions d'autres blogueuses!

      Supprimer
  6. nous te faisons confiance nous allons allez respirer les vent jusqu')à l'étourdissement. Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  7. J'avais feuilleté Les libellules qui me tentait un peu, mais avec l'humour, il faut toujours se méfier... ça ne passe pas toujours !
    Quant à la remarque d'Ys, je n'arrive plus depuis plusieurs mois à entrer ton blog dans mon Netvibes, et pour cette raison, je me suis abonnée pour savoir quand tu publies quelque chose. Bizarre, c'est le seul des blogs que je connais à faire ça ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que tu me dis m'étonne un peu car normalement avec Netvibes ça se passe bien , à l'inverse d'avec Blogger qui peine à me référencer depuis le changement d'interface imposé en septembre octobre dernier, je ne sais plus. J'ai dû faire une erreur à cette occasion mais je ne sais toujours pas laquelle! Merci de t'être abonnée pour me suivre. Si seulement je savais corriger mon erreur!

      Supprimer
  8. Un conte de paumé dans un trou perdu, ça donne pas envie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi en tout cas et en ce moment je n'ai pas apprécié.

      Supprimer
  9. Réponses
    1. Vous êtes plutôt nombreuses dans ce cas!

      Supprimer
  10. Espérons que le vent tourne bientôt et que tu tombes sur un vrai bon livre d'ici peu^^

    RépondreSupprimer
  11. Les avis divergent fortement... mais j'ai comme l'impression que le tien a davantage de chances de me correspondre.
    Bon, pour en avoir le coeur net, j'y ferai une incursion si je le trouve en bibliothèque (mais je ne forcerai pas ;)).

    RépondreSupprimer
  12. J'ai été bien déçue de ne pas aimer. Je préfère toujours qand j'écris un billet positif!

    RépondreSupprimer
  13. J'aimé son recueil de nouvelle Les libellules..

    RépondreSupprimer
  14. IL est depuis longtemps noté sur ma LAL et j'avais lu je ne sais plus trop quoi d'assez drôle de lui, mais là, vu ton avis, je ne vais pas me précipiter ! ;-)

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.