dimanche 29 juillet 2012

Lire, Robert Sabatier, Poème

Lire

La mort, la vie et le lit de Procuste,
Suis-je si las des rêves qui m'habitent
Que je voudrais une langue inconnue
Pour me parler d'un ailleurs, d'un peut-être
Où n'entrent pas mes méditations.

Tourner la page et trouver la montagne,
Le doux vertige et la vieille crevasse.
Se reconnaître au miroir de l'abîme,
Et mesurer son souffle, et mesurer
Son cher exploit de muscles, de tendresse.

Lire le monde avec d'autres lunettes,
Le savoir né de fleurs imaginaires,
Jamais mortel et jamais adultère,
Paré d'aurore et digne d'être frère
De tout désir jaillissant de la nuit.

Qui me parlait dans mon silence chaste
D'un sein naissant dans la blondeur du jour?
Et qui rêvait d'enthousiasmes tels
Qu'ils seraient bouches et baisers de la bouche,
Et d'un orgasme enfanteraient Demain?

Robert Sabatier (1923, juin  2012)
Les châteaux de millions d'années suivi de Icare et autres poèmes (1990). (Poésies Gallimard)
Connu surtout pour son œuvre de romancier (Les Allumettes suédoises (1969), Trois Sucettes à la menthe (1972) et Les Noisettes sauvages (1974)), il a écrit une Histoire de la poésie française,  en 9 volumes, ainsi qu'une dizaine de recueils de poèmes. C'était ce qui lui tenait le plus à cœur. 
En savoir plus ICI,

12 commentaires:

  1. Je connaissais son histoire de la poésie française mais je ne savais pas qu'il en avait écrit. Merci pour la découverte^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai découvert le poète que très récemment aussi et je le regrette.

      Supprimer
  2. Je n'ai jamais eu la curiosité de me pencher sur sa poésie, j'ai bien tort apparemment. J'avais aimé sa trilogie dans ma jeunesse (c'était impossible de ne pas la lire à l'époque)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a eu un beau succès dès ce premier livre mais je l'ai un peu oublié par la suite et ne le lisais plus pratiquement;

      Supprimer
  3. En effet, je ne savais pas qu'il avait écrit des poèmes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'en entendait pas beaucoup parler. C'est vrai que je lis peu de poésie contemporaine!

      Supprimer
  4. Moi non plus je ne savais rien de sa poésie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a fallu son décès pour que je le sache aussi!

      Supprimer
  5. Rien à voir avec ce billet mais j'aime beaucoup ton nouvel en-tête de blog ! d'où vient cette belle photographie ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du net mais où? Impossible de retrouver le blog de déco sur lequel je l'ai trouvé. Je changerai encore bientôt de bannière probablement.

      Supprimer
  6. Je me joins au choeur des ignorants ! Je ne connaissais pas non plus version poésie et quel talent ! Contrairement à beaucoup de poètes qui laissent sonner creux les mots, ici il y a du sens et c'est beau ! Merci Mango pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas non plus ses poésies il y a peu encore, du moins je n'en avais lu aucune!

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.