lundi 17 septembre 2012

Rien n'est trop beau de Rona Jaffe

New York, dans les années cinquante.
«On les voit chaque matin à neuf heures moins le quart, émergeant des bouches du métro, sortant de Grand Central Station, traversant Madison Avenue, Park Avenue ou la Cinquième Avenue, on les voit par centaines. Les unes ont l’air pleines d’ardeur et les autres ont un air chagrin et il y en a qui ne semblent même pas encore tout à fait réveillées. …Mais elles ont toutes un trait commun: aucune d’elles n’a assez d’argent.»

C’est ainsi qu'on  les voit arriver tour à tour, les cinq  héroïnes de ce roman délicieux.  Caroline,  April, Barbara, Marie-Agnès,  Gregg. Toutes jeunes, toutes célibataires, toutes désireuses de percer à New York et de s’y marier. Elles travaillent  à Manhattan, dans les bureaux d’une maison d’édition où elles sont secrétaires, lectrices,  directrices littéraires. Elles viennent de tous les coins de l’Amérique, avec leurs espoirs et leurs rêves de jeunes femmes naïves, ambitieuses, dynamiques. On les retrouve colocataires, sages ou dépensières. Elles ont tout à apprendre dans ce milieu plus dur qu'il ne leur semble au premier abord. Les hommes y sont les dirigeants et elles, leurs subordonnées. Ils sont machistes, menteurs, lâches, coureurs. Ils les courtisent mais n’ont aucune envie de s’engager. Elles s’entraident  mais toutes souffrent de solitude et traînent bien des désillusions. L’une s’est vue plaquer par  son fiancé pour  une  riche héritière,  une autre est mère célibataire,  celle-ci perd tout contrôle  en espionnant jusqu'à l'obsession  les poubelles de celui qui l’a chassée, celle-là refuse de n’être que la maîtresse de celui qu'elle aime  et qui ne veut pas divorcer.

Tout cela sur fond de New York avec  ses rues, ses restaurants, ses taxis, sa frénésie et puis la guerre de Corée  avec les soldats qui reviennent parfois en permission et tous les problèmes sociaux de ces années-là: la misogynie sur les lieux de travail, le harcèlement sexuel, et  les avortements clandestins.

J’ai beaucoup aimé ce roman, rapide, nerveux, très rythmé  qui fait penser à la série  Sex and the City, l’époque mise à part. Pas étonnant que ce premier roman ait tout de suite eu un grand succès quand il est sorti,  en 1958,  en Amérique.
Un coup de cœur pour moi! 
Ont aimé  aussi Manu, Cynthia, 

Rien n'est trop beau, Rona Jaffe (Poche, 1958/2012, 669 pages)
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean Rosenthal.
Rona Jaffe: Elle est née à  Brooklyn, en 1931 et décédée en 2005, à Londres,  d'un cancer, âgée de 74 ans. Elle a publié dix-sept romans au cours de sa carrière.



 Challenge NY d'Emily                                Challenge d'Anne                                 Challenge de Titine

39 commentaires:

  1. Je note ! (j'aime beaucoup la couverture, elle accroche bien)! Bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture est bien choisie et à l'image du récit. Piquant et très agréable. Bonne journée aussi.

      Supprimer
  2. J'ai un bon a priori pour ce roman. On verra si la bibli le propose, suffit d'être patient.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est excellent et je l'ai lu avec un grand plaisir!

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Suis cette tentation! Je t'assure que tu ne le regretteras pas!

      Supprimer
  4. Il n'aura pas traîné longtemps dans ta PAL et visiblement la couverture tient ses promesses, tu me tentes, tu me tentes... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vécu tout ce WE avec ces filles et c'était un moment de grâce littéraire comme on le recherche tous!

      Supprimer
  5. comme je partage souvent tes coups de coeur, je note :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La romancière a la plume allègre, ce qui est fait pour me plaire!

      Supprimer
  6. Ma mère est en train de le dévorer ! je pense que je ne vais pas tarder à m'y mettre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le dévorer, c'est le mot. On en peut que le croquer à pleines dents, ce livre!

      Supprimer
  7. Je l'ai lu et j'ai beaucoup aimé. Belle critique, merci ! Nathalie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu l'as aimé aussi... c'est vraiment une lecture agréable!

      Supprimer
  8. Il faut dire que, déjà, le titre a un pouvoir d'attraction certain ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le titre est optimiste et la couverture est également bien choisie! Un bon Livre de Poche!

      Supprimer
  9. Il me fait de l'oeil depuis un certain temps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec lui, tu passeras un bon moment, je crois!

      Supprimer
  10. Je suis très tenté d'autant plus que c'est complètement ce que j'aime.
    Il est vrai que ça fait penser à Sex and the City.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dans cette veine-là, en effet, simplement adapté aux années cinquante, ce qui a son charme aussi!

      Supprimer
  11. UN livre à noter pour un futur voyage aux States... Je sens que cela conviendrait bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ceux qui connaissent bien New York doivent encore plus se régaler avec tous ces endroits évoqués presque à chaque page.

      Supprimer
  12. Tu me tentes aussi, et je crois qu'il vient de paraître en poche, c'est tout bon pour les faibles lectrices tentées...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui,je l'ai lu en Poche! Idéal pour les jours de déprime!

      Supprimer
  13. Ah tiens, tu m'intrigues car je n'aurais pas été attirée par ce titre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture à elle seule m'a séduite puis la 4 de couv. Ce n'est qu'ensuite que les avis des lectrices m'ont rassurée.

      Supprimer
  14. C'est très tentant en effet même si au départ, développer un tel sujet sur près de 700 pages me faisait craindre le pire^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est aussi ce que je redoutais mais elle a su tenir le bon rythme!

      Supprimer
  15. C'est décidé je le sors de ma PAL!

    RépondreSupprimer
  16. Je ne connaissais pas du tout mais ton billet est bien tentant. Je le note !

    RépondreSupprimer
  17. C'est une vraie bonne découverte pour moi car je ne connaissais pas du tout cette romancière.

    RépondreSupprimer
  18. Très tentant en effet, ça a l'air sympa comme tout.Je note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment sympa, quelques heures de bonne lecture assurées!

      Supprimer
  19. Pas très tentée au moment de sa sortie, mais après tous les bons avis que je lis, je commence à avoir envie de le découvrir celui-ci !

    RépondreSupprimer
  20. Sortie en 1958 ? Il n'est plus tout jeune....

    RépondreSupprimer
  21. J'avais beaucoup aimé, surtout que c'est moins léger qu'il n'y paraît d'un premier abord. Et voir le NY des années 50 m'a aussi beaucoup plu.

    RépondreSupprimer
  22. J'avais bien noté le lien, en tout cas j'ai vérifié, il est noté dans le challenge Premiers romans !

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.