vendredi 7 septembre 2012

Bonbons assortis de Michel Tremblay

Rien ne me laissait prévoir que ce recueil de huit nouvelles québécoises avec les mots et expressions  du pays me séduirait  autant  mais j’ai cédé à la séduction des souvenirs d’enfance  de l’auteur évoquant les années cinquante  à Montréal, dans  la grande maison familiale où vivaient ensemble trois générations.  
Ce n’était pas rare du tout dans ces années-là et tout le monde y trouvait son compte entre disputes et réconciliations, fêtes rituelles aux copieux  repas de famille et  petites misères. On ne roulait pas sur l’or et les récits s’en ressentent mais on avait sa fierté et les mensonges faisaient partie de la vie commune,  pour le bien de tous et surtout  pour le plus grand bonheur des enfants qui croient dur comme fer au Père Noël. 
C’est Nana, la mère adorée, belle et rieuse qui est au centre des souvenirs  avec en contrepoint la grand-mère, non moins chaleureuse mais  un peu bougon  car il lui faut s’affirmer et puis le père, plus souvent absent, mais qui est là quand il faut et  sait apaiser l’enfant quand l’orage tonne, en ouvrant la porte et en lui montrant la beauté des éclairs. 
Chacun son rôle, Chacun à sa place.
Chaque récit est un bonbon au goût apaisant qui ne se perd jamais plus.
C’est le cadeau de noces qu’on ne peut faire faute de moyens,   mais il reste le plat à pinottes,  reçu  soi-même en cadeau de noces,  vingt ans plus tôt … C’était compter sans la naïveté du petit Michel  chargé de remettre le cadeau à la mariée et qui se sentit mal à peine sa gaffe faite… Sa mère  eut le dernier mot pour le consoler: 
Y vont rire de nous autres chaque fois qu’ils vont s’en servir…. Tu le savais pas, Michel,  mais tu viens de partir une légende qu’y vont se conter pendant des générations… Elle se moucha,  se tamponna un peu les yeux et régla le cas de Lise Allard d’une seule phrase lapidaire: "De toute façon,  si ‘est  assez snob pour appeler des pinottes des cacahuètes,  elle méritait pas mieux!"
Tous les souvenirs sont ainsi: drôles et attendrissants. Je m'y suis retrouvée, même dans cette forme de langage un peu  difficile au début mais tellement savoureuse par la suite. J'y ai ressenti des airs du parler gallo de ma grand-mère briochine,  avec ses allitérations et son bon sens pratique. 
C'est une lecture très réconfortante  qui m'a fait du bien.
Bonbons assortis, Michel Tremblay, (Liméac/Actes Sud, 2002, 180 pages)

Michel Tremblay est né  en  1942 à Montréal au Canada. C’est un dramaturge et romancier québécois. Il est aussi conteur, traducteur, adaptateur, scénariste de films et de pièces de théâtre, parolier pour Pauline Julien, Renée Claude, Monique Leyrac.

Avec ce billet je participe au challenge Québec en septembre  de Karine:)

18 commentaires:

  1. J'ai lu il y a longtemps celui intitulé Un ange cornu avec des ailes de tôle, excellent souvenir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile à trouver cependant, du moins par ici. Je n'ai trouvé qu'un seul titre quand je cherchais des romans de cet auteur.

      Supprimer
  2. J'ai noté cet auteur depuis longtemps, mais ne suis pas encore passée à la lecture ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est avec ce titre-ci que je fais sa connaissance et je ne suis pas déçue!

      Supprimer
  3. Voilà un auteur que j'ai envie de lire depuis bien longtemps, à force d'entendre chanter ses louanges... Bon, peut-être pas avec ce titre, je ne raffole pas des nouvelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je ne raffole pas des nouvelles mais celles-là sont si joliment délicieuses: de vrais bonbons!

      Supprimer
  4. Tremblay est sans doute l'écrivain québécois actuel le plus connu. Pourtant, je ne l'ai jamais lu ! Une erreur à réparer un de ces jours^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerais bien continuer à le lire mais il n'y avait que ce titre à la bibli!

      Supprimer
  5. Lu, il y a un moment un régal !!!!!!!

    RépondreSupprimer
  6. Je viens juste de lire Un ange cornu avec des ailes de tôle, qui parle aussi de son enfance mais surtout de son éveil à la lecture. J'ai adoré. Je note celui-là!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je note aussi Un ange cornu alors mais je ne sais pas si je pourrai le trouver.

      Supprimer
  7. je n'ai pas encore lu cet auteur mais je m'en viens
    Ravie que tu aies aimé et côtoyé la "parlure" québécoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai aimé même si je ne comprends pas toujours les most mais je devine en général.

      Supprimer
  8. Génial!! Je suis très heureux que tu aies goûté à notre dramaturge le plus célèbre!! Et c'est d'autant plus amusant que je suis en train de répéter (je suis dans une troupe amateure!) l'adaptation théâtrale de ce recueil de nouvelles, qu'on présentera fin novembre (je te garde des billets, si tu veux ;-)!!! C'est pourquoi ça m'a fait particulièrement tout drôle de retrouver cette couverture sur ton blogue!! Quelle synchronicité!! (Pour ta gouverne : j'incarne le rôle du Narrateur, Michel, à 44 ans ET à 5 ans... Et, oui, c'est moi qui «va toute faire fouerrer», en allant porter le cadeau de noces improvisé!!)
    Je te souhaite vraiment de parvenir à dénicher deux autres de ses recueils sur ses souvenirs d'enfance : les Vues animés (les souvenirs de ses premières «rencontres» avec des oeuvres cinématographiques) et, comme tout le monde te le conseille, Un ange cornu avec des ailes de tôle : ses souvenirs littéraires les plus lointains!! Il nous raconte l'impact qu'ont eu dans sa vie d'enfant, puis d'ado, des oeuvres comme les romans de la Comtesse de Ségur, les albums de Babar, certains grands classiques comme Madame Bovary... et tout ça avec sa verve et notre parlure!! Dans le cadre de ton blogue littéraire, ça serait doublement de circonstance, non??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah,oui,quelle coïncidence! Dommage que je sois si loin. j'aurais volontiers été te voir jouer cette pièce! Interpréter un personnage jeune puis âgé, c'est une vraie gageure! Bravo! Si je ne trouve pas d'autres titres, je vais les commander,c'est sûr!

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.