dimanche 15 avril 2012

Pensées de nuit de Li Bai. Dimanche poétique


Pensées de nuit
Le clair de lune lumineux tombe près de mon lit
comme le gel sur le sol
Je lève les yeux vers la lune
abaissant la tête, je pense à mon pays natal.

Li Bai
静夜思
床前明月光
疑是地上霜
举头望明月
低头思故乡
(李白)

jìng yè sī
chuāng qián ming yuè guāng
yí shì dì shàng shuang
jǔ tóu wàng ming yuè
dī tóu sī gù xiāng
(Trouvé Ici)


Li Bai, (701-762), un des plus grands poètes chinois de la dynastie Tang. Certains de ses poèmes, traduits en allemand furent mis en musique par Gustave Mahler, en 1908, dans sa symphonie: "Das Lied von der Erde".
Unique exemplaire de la calligraphie du poète (Musée de Pékin), Li Bai, Tableau de Zao Wou-Ki, 1981. 

12 commentaires:

  1. Zao Wu Ki et Li Bai, c'est parfait pour commencer un dimanche matin, merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un dimanche que je te souhaite excellent!

      Supprimer
  2. Ca alors, je ne savais pas que Mahler avait mis en musique des poèmes chinois ! Très intéressant. (J'adore ce compositeur)

    RépondreSupprimer
  3. Li Bai ou Li Po de toutes les façons c'était un farceur un peu porté sur la dive bouteille, il me fait penser à Omar Kayam dans le genre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'un poète sache aussi être un bon vivant me plaît bien!

      Supprimer
  4. Une poésie très délicate, j'aime beaucoup !! Bon dimanche Mango

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ignorais que Mahler avait été inspiré par ce poète... Et je trouve très belle ton idée d'illustrer ce texte avec Zao Wou Ki que j'aime beaucoup aussi.

      Supprimer
  5. Merci Mango.

    Ces vers embellissent ma matinée.

    RépondreSupprimer
  6. Pour moi c'est la découverte d'un monde inconnu. Pendant ce temps nous sortions péniblement du monde gallo-romain pour entrer dans le haut moyen-âge.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.