dimanche 13 mai 2012

Il suffit que tu paraisses... Victor Hugo


Tout revit, ma bien-aimée! 
Le ciel gris perd sa pâleur; 
Quand la terre est embaumée, 
Le coeur de l'homme est meilleur.

Il suffit que tu paraisses 
Pour que le ciel, t'adorant, 
Te contemple et, nos caresses, 
Toute l'ombre nous les rend!

Clartés et parfums nous-mêmes,
Nous baignons nos coeurs heureux
Dans les effluves suprêmes
Des éléments amoureux.

Et, sans qu'un souci t'oppresse,
Sans que ce soit mon tourment,
J'ai l'étoile pour maîtresse ;
Le soleil est ton amant ;

Et nous donnons notre fièvre
Aux fleurs où nous appuyons
Nos bouches, et notre lèvre
Sent le baiser des rayons.

Victor Hugo. Les Contemplations. 
Peintre: Jose Royo

4 commentaires:

  1. Ah l'indémodable et merveilleux Hugo...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un des plus modernes parmi les classiques!

      Supprimer
  2. De la poésie, ça me plaît ! Et Hugo entre tous ! Un poème bien illustré par ce tableau ! Qui en est l'auteur ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'auteur du tableau est le peintre Jose Royo.

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.