mardi 29 janvier 2013

Complètement cramé! Gilles Legardinier

Ce roman avait tout pour me déplaire,  pourtant  je ne suis pas loin d’en faire un coup de cœur! Je l’ai pris au hasard  et sans réelle conviction, juste avant la fermeture de la bibliothèque où j’avais fait le plein des livres qui me plaisaient. J’avais encore droit à un dernier choix: ce fut celui-là , sûrement à cause de ce beau chat sur la couverture! Je ne m’attendais pas à la surprise et au bonheur qu’il me réservait !

Andrew Blake, heureux chef d’entreprise anglais, décide soudain de tout quitter et de laisser son entreprise aux mains d’une personne de confiance. Il est veuf et sa fille unique, mariée à New York, ne lui écrit plus. Ayant accepté une place de majordome en France, il débarque un jour dans une très belle propriété qui semble à l’abandon. Les habitants le déconcertent plus encore. La propriétaire qui vit recluse depuis la mort de son mari et  n’ouvre même plus les lettres de son fils unique, songe à vendre son domaine  par parcelles  à des agents immobiliers véreux. La cuisinière, célibataire,  est hostile à tous les êtres vivants sauf à son chat,  Méphisto, qu’elle nourrit mieux qu’un fin connaisseur. Quant au régisseur, il vit au fond des bois et n’entre jamais dans la maison, tant il se montre bourru et en froid avec la cuisinière.  Enfin Marion, le jeune femme de ménage, amoureuse de son petit ami qui l’a laissée tomber quand il a appris qu’elle était enceinte.

Voilà le cadre, au début, et comme l’éditeur de ce roman dont je n’avais jamais encore  entendu parler avant ma lecture, c’est le Fleuve noir, je pensais que c’était l’endroit idéal pour que des crimes y soient commis!
 En réalité, c’est tout le contraire et loin d’être un roman noir, c’est  une histoire pleine d’optimisme et de sagesse qui nous est racontée ici. De façon même exagérée  diront certains comme je l’ai pensé aussi par moments mais il faut croire que c’est  juste de ce genre de roman positif dont j’ai besoin en ce moment après tout ce déluge de crimes, de séquestrations  et de huis-clos des plus horribles, de mères et d’enfants en particulier,  que j’ai accumulés dernièrement!
Bien sûr, on peut n’y voir que les défauts:  le côté gentil Oui Oui -  à soi seul, avec un peu de bonne volonté, on peut refaire le monde - mais non, je n’ai pas envie de faire la fine bouche et préfère me laisser aller au plaisir des bons sentiments et des fins heureuses.  J’y ai retrouvé mon plaisir d’enfant lisant «Les petites filles modèles»,  mon tout premier livre, cadeau de Noël, le vrai départ de mon éternel plaisir de lire, le soleil des moments difficiles. On est très  loin des classiques qui m’ont occupée pendant des années? Sans doute  et tant pis, ça ne m’empêchera pas d’y retourner et de les goûter encore mais là, c’est un joli moment passé en compagnie d’Andrew, l’anglais miraculeux et plein d’humour, le bon magicien distributeur de bonnes ondes

Un roman réjouissant, vivifiant, qui fait du bien? Surtout, ne pas s'en priver! 
Les histoires sont le meilleur moyen d'élever la vie au-dessus de la médiocrité du quotidien.
Complètement cramé! Gilles  Legardinier 
(Fleuve noir, Décembre 2012, 391 pages)

34 commentaires:

  1. Bon, bon, vous allez finir par me convaincre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une vraie petite pilule de bonheur, ça ne vaut pas la peine de s'en priver.

      Supprimer
  2. Je n'étais pas loin de lui en octobre lors d'un salon et j'ai trouvé sa façon de s'adresser à ses lecteurs particulièrement sympathiques... Il faut prendre toutes les pilules de bonheur qu'on peut !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Son livre est à son image par conséquent: très sympathique!

      Supprimer
  3. Un roman réjouissant, c'est toujours bon à prendre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des romans qui font du bien et te redonne le moral tout en te faisant sourire et en maintenant tout du long ton intérêt de lecteur, oui, ça fait du bien, surtout par temps de crise!

      Supprimer
  4. Pas de souci avec moi, ce genre de roman, je craque (surtout si on met un chat sur la couverture, et qu'en plus il y a des anglais...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a vraiment tout pour te plaire décidément ce livre!

      Supprimer
  5. Si c'est une petite "pilule de bonheur" ... alors, je prends !

    Y.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne le loupe surtout pas, en sachant que ça reste dans le côté léger et facile mais avec des remarques pleines de bon sens!

      Supprimer
  6. Je vais regarder s'il est à la bibli, tiens! Un peu de légèreté ne me nuira pas!:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai cru qu'il allait vite m'agacer au début par son côté systématiquement positif mais non! Il m'a intéressée jusqu'à la dernière ligne!

      Supprimer
  7. Le hasard fait parfois bien les choses !! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette fois-ci oui, vraiment! Quelle chance!

      Supprimer
  8. Moi aussi je vais regarder à la bibliothèque... dans quelques mois, vu leur temps de réaction :( !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel progrès de pouvoir se contacter si vite à sa bibliothèque! Je n'ai pas encore pris le pli, je dois dire. Je vais m'y mettre!

      Supprimer
  9. Oups ! Quelle mauvaise langue je fais : ils l'ont... et même en 4 exemplaires sur le réseau !
    (comme ils n'avaient encore aucune nouveauté de la rentrée d'août à la mi-octobre, tu comprends, j'ai tendance à me méfier et là tu indiquais que le roman était paru en décembre, alors...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est très récent en effet et je me suis aperçue qu'on le voit partout en tête de gondole en ce moment, ce que j'ignorais en le choisissant!

      Supprimer
  10. J'ai entendu aussi du bien d'un autre titre de cet auteur et sans doute dans la même veine c'est "Demain j'arrête" :-)
    Des livres bonne humeur c'est bon ça !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On en dit beaucoup de bien, c'est vrai. Le premier serait même avec plus d'humour et fait rire ou sourire davantage mais je ne l'ai pas lu.

      Supprimer
  11. Je le note, c'est un auteur que je n'ai pas encore lu, et une petite pilule de bonheur ne fait jamais de mal au milieu d'un océan de pilules amères ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très juste! A écouter les infos uniquement, il y a de quoi déprimer!

      Supprimer
  12. J'attends la sortie du premier pour me lancer, attirée aussi par les couvertures et quelques bons billets comme le tien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'ailleurs étonnée qu'il n'y ait pratiquement que de bons billets. Ce serait très facile en effet de le descendre en flèche , ce roman, vu son parti pris d'optimisme et ses bons sentiments, ce qui a tendance à m'agacer d'habitude.

      Supprimer
  13. j'ai de temps à autre besoin de ce genre de romans, quand rien ne va, quand la santé n'est pas ce qu'elle devrait, quand il crachouille dehors, bref de temps en temps ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà tu as tout dit. C'est exactement ce qui se passe avec ce roman-ci!

      Supprimer
  14. un chat nommé mephisto, et un livre drôle - je note donc :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laisse-toi aller au bonheur que t'offrira ce récit. On retrouve des plaisirs de lectures enfantines quand on ne désire qu'une chose, c'est que tout se termine bien!

      Supprimer
  15. Un roman qui donne le sourire et fait du bien...? Je note !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A lire un jour de déprime par exemple!

      Supprimer
  16. J'ai son précédent et pas accroché plus que cela. Je ne crois pas que je tenterai mais bon, s'il croise ma route on ne sait jamais.

    RépondreSupprimer
  17. Il en a écrit plusieurs dont les titres et les couvertures se ressemblent beaucoup (...beaucoup trop ?!!). Malgré ton enthousiasme c'est un auteur qui ne m'attire pas en ce moment.

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour mango, rien que pour le chat de la couverture, je l'ai remarqué. Peut-être le lirais-je un jour? Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
  19. Comme le dit Niki, si le chat s'appelle Méphisto, comme le mien, voilà un détail qui ne peut que me donner envie de lire ce roman ;-)

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.