vendredi 4 janvier 2013

Sagan et fils de Denis Westhoff

Il était difficile ces dernières années de trouver des livres neufs de Françoise Sagan. Ils avaient comme disparu des librairies et même parfois des rayons des bibliothèques où seuls demeuraient  quelques-uns de ses  trente romans et de sa dizaine de pièces de théâtre, des volumes déjà quelque peu jaunis. C’est que les éditeurs les négligeaient jusqu'à  ce que son fils, Denis Westhoff, accepte sa succession,  en 2006,  deux ans après le décès  de sa mère qui lui laissait une dette de plus d'un million d'euros. 
J'ai beaucoup lu Sagan et aimé plusieurs de ses livres. J'ai suivi sa vie d'un peu loin, comme beaucoup,  souvent plus à travers les potins des médias qu'en découvrant ses derniers livres d'où mon intérêt pour cette biographie filiale avec laquelle je viens de passer un moment très  agréable. 
Raconter la vie de sa mère ou plutôt sa vie avec sa mère,  ou encore ce que l'on croit savoir  de la vie de sa mère?   Pas si simple! Je me mets un instant à sa place et je reconnais mon impuissance et surtout mon manque d'envie. Retourner si loin en arrière,  jusqu'à la petite enfance de sa mère, replonger dans son passé d'aussi près, écarter l'infinie nostalgie qui s'insinue déjà rien qu'en feuilletant les albums de photos...non,  décidément,  j'en suis bien incapable. Denis Westhoff  a réussi ce double tour de force de rester fidèle à ses souvenirs avec Françoise Quoirez, le vrai nom de Sagan, sans froideur ni excès d'émotion.  
La couverture est bien choisie qui montre la mère et le fils, si  jeunes tous deux, jetant le même regard sur ce qui semble un album de BD: tendresse et  complicité! 
Cependant,  aucun sujet ne semble évité ensuite.  Tout ce qu'on a pu entendre ici et là sur Sagan est évoqué, par souci d'authenticité  et parfois aussi  pour rétablir la vérité, celle d'un fils qui  était là lui aussi dans les moments forts de la vie d'une mère un peu particulière  et qui  trace des portraits très précis des principaux acteurs de sa vie sans jamais se montrer lourd, vindicatif ou ennuyeux. 
Ce livre, je l'ai lu comme un roman, avec le même plaisir et les mêmes émotions, doublées de l'impression de revivre aussi des épisodes de ma propre vie puisqu'après tout Françoise Sagan fait partie des célébrités qui m'ont intéressée. Ce qui lui arrivait, en bien ou en mal ne me laissait pas indifférente. J'ai appris bien des détails  et des réalités essentielles de sa vie qui m'étaient totalement inconnues jusqu'ici, sur l'origine de son addiction à la morphine par exemple, sur ses liens avec le père de son fils et surtout sur sa dernière compagne.  J'ai d'ailleurs bien envie de relire au moins Bonjour tristesse maintenant. Ce sera la deuxième fois, à des années de distance: une expérience à tenter mais je n'ai plus mon livre, disparu mystérieusement comme bien d'autres dans les  méandres de mes déménagements.  Il doit être en Poche maintenant. 
Une belle lecture. 
Ma mère et moi avons partagé trente vraies années de gaîté, d'inattendu, d'intelligence, d'humour, d'esprit, d'idées. C'est notre entente (...) qui nous faisait nous rejoindre sur autant de sujets, partageant un même enthousiasme ou une même indignation. C'est au nom de cette complicité et de cette entente si pétillante, si vivante, que je me devais de corriger ces mythes , de redresser certains de ces miroirs déformants qui reflétaient une vérité qui n'était pas la sienne,ignorant son entrain, son imagination, son audace, sa liberté. Je veux bien les mythes, je veux bien la légende, encore faudrait-il qu'ils fussent vraisemblables et conformes  à ce que fut ma mère. 
 Sagan et fils de Denis Westhoff (Stock, octobre 2012, 253 pages)
Je regrettais que ce livre soit sans images mais vient justement de paraître son  complément: un recueil de photos. Ma mère. 
Denis Westhoff

19 commentaires:

  1. Après avoir entendu Denis Westhoff à la radio, j'ai eu envie de lire son livre. Je ne l'ai pas encore fait et ne sais pas si je pourrai le faire rapidement, mais tu ajoutes beaucoup à cette idée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai passé un beau moment avec ce livre!

      Supprimer
  2. je le trouve courageux et sensible ce fiston. Il me touche bcp.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est exemplaire ce fils, pas de ceux qui dénigrent à tout prix leurs parents. Il aimait sa mère et ne craint pas de le dire.

      Supprimer
  3. je ne sais trop pourquoi, mais Sagan m'intimide... vais essayer d'en relire un cette année avant celui-là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens! Elle t'intimide? Je ne l'aurais pas cru. J' ai très envie de continuer à la lire pour ma part. C'est un grand plaisir.

      Supprimer
  4. J'avais beaucoup aimé : Bonjour tristesse, également !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerais le relire. Je vais le rechercher.

      Supprimer
  5. C'est vraiment une femme de légende! Elle était une authentique gentlewoman.
    Elle écrivait des romans, comme elle allait au marché, le plus naturellement du monde!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle avait un style que j'aimais beaucoup.

      Supprimer
  6. s'il est en poche je me l'offrirai peut-être, j'aime beaucoup l'extrait que tu cites :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai perdu le mien. Je vais l'acheter en Poche.

      Supprimer
  7. Ce que je préfère de Sagan, ce sont les livres qui regroupent les articles qu'elle faisait pour les journaux. C'est d'une élégance et d'une intelligence ... J'espère que livre de son fils sera à la bibliothèque. C'est bien qu'il se réapproprie une histoire où tout le monde a fourré son nez sans trop de délicatesse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'était aussi un esprit critique acéré basé sur une bonne culture littéraire car elle aimait lire. Je termine d'ailleurs "Derrière l'épaule" dans lequel ce sont ses propres romans qu'elle relit et critique. C'est très intéressant.

      Supprimer
  8. J'ai beaucoup aimé ce livre. Je l'avais acheté après avoir entendu Denis Westhoff à la radio. J'ai toujours aimé Sagan, j'aime la lire, et la relire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis comme toi. j'aime la lire et son fils a hérité de sa délicatesse. C'est un livre réussi.

      Supprimer
  9. Le Père Noël l'a glissé sous le sapin cette année. Il me tarde de le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu auras le même plaisir que moi à le lire!

      Supprimer


  10. Je viens de le lire et je l'ai moi aussi apprécié ; c'est un livre réussi.
    Et ça me donne envie maintenant de relire quelques uns de ses romans ...

    Y.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.