jeudi 1 novembre 2012

Le temps de rêver est bien court de Bertrand Longuespé


C'est un beau récit sur ce qu'on a appelé longtemps "Les évènements d'Algérie", racontés ici par Edgar Grion,   un jeune breton qui a fait son service militaire comme sous-officier, entre 1958 et 1962.  Il appartient à une famille de la région paimpolaise qui milite pour l'indépendance de la Bretagne,  ayant collaboré pour cela avec les Allemands  mais lui-même, devenu sympathisant communiste, se sent en porte-à-faux dans cette nouvelle guerre et remet en question toutes ses certitudes. Cependant il tombe amoureux de Fanny et fréquente sa famille de colons proches de l'OAS. Rien ne lui semble simple. Il se remet en question pendant qu'un vent de folie, de meurtres  et d'attentats  se déchaîne de part et d'autre. 

Rien de caricatural dans ce récit dont j'ai beaucoup aimé la lecture. C'est écrit simplement dans une belle langue classique. Le jeune militaire est très attachant, plongé dans des situations qui le dépassent sans cesse, à l'intersection entre la grande Histoire, celle de sa génération et la petite, la sienne, intime et personnelle, familiale et sentimentale: c'est émouvant et passionnant.  A lire et même à relire! 

Extrait: La rencontre avec Mouloud Ferraoun, l'auteur du "Fils du pauvre". 
Un homme qui publie ses livres dans une maison d'édition française et qui est salué par la critique est un privilégié. Je dois ma vie actuelle à la France. Je ne m'engage pas dans la lutte car d'une façon ou d'une autre, je me combattrais moi-même. Je suis dans le déni de moi si je participe. 
- L'équivalent inverse de Camus.
Le titre est repris du poème d'Aragon: Est-ce ainsi que les hommes vivent?  chanté par Ferré:

Cœur léger cœur changeant cœur lourd
 Le temps de rêver est bien court
 Que faut-il faire de mes jours 
 Que faut-il faire de mes nuits
 Je n'avais amour ni demeure
 Nulle part où je vive ou meure
 Je passais comme la rumeur
Je m'endormais comme le bruit

Pour en savoir davantage c'est ICI, 
 Edit du 11/11/2012, Je viens d'apprendre que ce roman est sélectionné pour le festival de Laval, en 2013.

Bertrand Longuespé est né en 1970 et vit à Montpellier. Ce livre est son premier roman. Challenge d'Anne

Le temps de rêver est bien court de Bertrand Longuespé  (éditions Thierry Marchaisse, 2012, 260 pages)

6 commentaires:

  1. j'ai beaucoup lu à un moment sur l'Algérie mais je vais noter ce livre là même si je ne précipite pas

    RépondreSupprimer
  2. Pareil que Dominique, je ne vais pas me précipiter, mais je le note.

    RépondreSupprimer
  3. Ça y est, le challenge New York en littérature 2012 touche à sa fin ! Mais je renouvelle l’expérience. Si cela t’intéresse toujours, n’hésite pas à venir t’inscrire à la version 2013 ici : http://enlivrons-nous.com/2012/11/01/challenge-new-york-en-litterature-2013-top-depart/
    Sinon, eh bien, je te remercie d’avoir participé en 2012 et te souhaite de jolies lectures à l’avenir.
    Emily

    RépondreSupprimer
  4. Aragon inspire les titres de cette rentrée littéraire ! (Vérnique Olmi...) Je note le lien. As-tu réessayé de me les donner sur le blog ?

    RépondreSupprimer
  5. Et avec ce sixième titre lu en 2012, tu es passée dans la catégorie supérieure !

    RépondreSupprimer
  6. Je n'aurai pas fait le rapprochement avec Aragon.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.