jeudi 6 décembre 2012

Le Goncourt en livre audio, Jérôme Ferrari et Le sermon sur la chute de Rome

J'ai reçu un coffret CD MP3 des éditions Thélème qui me permet d'écouter où je veux, quand je veux,  le roman de Jérôme Ferrari, Le Sermon sur la chute de Rome, prix Goncourt 2012. Le texte est lu par Pierre-François Garel et c'est très agréable à suivre. La voix est belle, la lecture classique: le résultat est parfait qui met en valeur le texte tout  en s'effaçant derrière lui. Aucun effet de voix trop appuyé: j'aurais immédiatement arrêté mon écoute car je trouve insupportables certaines envolées  trop prononcées.
Ici, c'est seulement intelligent et modeste à la fois, juste ce qu'il faut. Le texte avant tout, lui et lui seul. 

Je l'écoute durant mes trajets, en train, en voiture mais à pied c'est encore mieux,  en tout cas jamais assise tranquillement sur un canapé ou dans un lit car là, je m'endors très vite.

Quand les premiers livres audio sont apparus, je me suis dit que ce n'était pas pour moi. L'idée me déplaisait et puis j'ai été immédiatement conquise par l'enregistrement  d'Un amour de Swann par André Dussolier alors depuis je continue à écouter des livres enregistrés. 

La grande différence avec le livre papier pour moi c'est le fait que je doive réécouter souvent les parties de l'œuvre lues précédemment, car les distractions sont nombreuses et je perds facilement de longs passages sans bien même m'en apercevoir. A cet inconvénient succède l'avantage de revenir souvent en arrière si bien que j'ai l'impression de mieux apprécier le style de l'auteur de cette façon et comme je connais mieux ainsi les premiers chapitres que les derniers, il me faut maintenant lire le livre lui-même. J'en sens le besoin, comme pour mettre un vrai point final à cette découverte audio.

Il n'empêche: l'habitude est prise désormais et suivre un roman en ayant les mains libres, c'est bien agréable aussi. Je retenterai l'aventure. 
Dans un village corse perché loin de la côte, le bar local est en train de connaître une mutation profonde sous l'impulsion de ses nouveaux gérants. À la surprise générale, ces deux enfants du pays ont tourné le dos à de prometteuses études de philosophie sur le continent pour transformer un modeste débit de boissons en "meilleur des mondes possibles". Mais c'est bientôt l'enfer en personne qui s'invite au comptoir, réactivant des blessures très anciennes. Jérôme Ferrari jette, au fil d'une écriture somptueuse d'exigence, une lumière impitoyable sur la malédiction qui condamne les hommes à voir s'effondrer les mondes qu'ils édifient.
Merci aux éditions Thélème   pour ce partenariat.

19 commentaires:

  1. Bonne initiative Mango, d’expérimenter cette nouvelle lecture "écoute" et ensuite se mettre au livre pour se rassasier définitivement!
    Mais j'imagine qu'en marchant, il est difficile d'être concentré!..
    Bonne journée Mango et bonne écoute et peut être même avec une légère musique en sourdine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une expérience curieuse mais j'ai découvert que j'écoutais mieux en marchant en pleine ville que dans la campagne pourtant bien plus silencieuse. Je ne sais pas à quoi c'est dû!

      Supprimer
    2. Peut être que la nature t'appelle à communier avec elle, débarrassée de tout superflu!

      Supprimer
  2. J'avais bien aimé mon expérience livre audio aussi. Mai sil est vrai que le roman que j'écoutais était redondant, je pouvais donc papillonner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que certains livres plus difficiles méritent une attention plus soutenue mais d'un autre côté j'ai découvert de nouveaux aspects en écoutant la lecture de Proust. Son humour m'apparaissait davantage!

      Supprimer
  3. Jamais essayé le livre audio. C'est comme pour les ouvrages numériques, je ne suis pas du tout tenté. Serais-je déjà un vieux réac ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parce que je l'ai d'abord écouté en voiture que j'ai réussi à l'apprécier.

      Supprimer
  4. Ce qui m'épate, c'est la rapidité avec laquelle on trouve maintenant les romans en audio.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les sorties sont presque simultanées.

      Supprimer
  5. La plupart des romans grand public paraissent maintenant en même temps en livre audio, c'est plutôt une bonne nouvelle pour les malentendants même si le prix reste vraiment trop élevé
    Je vois que tout le monde petit à petit en vient à apprécier cette forme de littérature, je commence à avoir une belle collection mais essentiellement des classiques pour être certaine de ne pas me lasser mais j'ai aussi quelques douceurs genre "jeune fille à la perle" pour quand le moral est au plus bas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les bibliothèques leur accordent une place toujours plus importante désormais!

      Supprimer
  6. J'ai peu d'expérience en ce domaine (à l'exception de l'écoute d'un cd offert par je ne sais quel journal comportant des nouvelles de Murakami) et comme ce n'est pas la première fois que tu en parles, je me demande si cela n'est pas une idée pour la fameuse liste au Père Noël ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais très réticente au début. Maintenant j'y vois des avantages mais reste de très loin fidèle au livre.

      Supprimer
  7. Jérôme, ça n'a rien avoir avec le numérique la livre audio. j'aime qu'on me raconte des histoires, pourtant je n'ai pas connu ça enfant. Peut-être que justement, je me rattrape avec les livres audios.
    Si je n'avais déjà lu ce roman, je l'écouterais plutôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est lu de façon très intelligente et sensible, vraiment au service du texte.

      Supprimer
  8. Je l'ai lu (en papier!) mais j'aime revenir en arrière dans un livre, ça m'agacerait de devoir réécouter ce dont je n'ai pas besoin. Et puis, je ne suis pas équipée pour l'écoute à pied (ou alors je n'ai pas compris comment faire, là je suis encore au 20ème siècle!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est évident que j'ai dû faire des chargements différents selon les supports mais c'est vite fait et ensuite ça permet une plus grande liberté d'écoute.

      Supprimer
  9. Il va bien falloir que je fasse l´expérience. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'y suis mise aussi et finalement, c'est une bonne surprise;

      Supprimer