lundi 9 août 2010

Les New-Yorkaises par Edith Wharton

Les New-Yorkaises  sont trois femmes influentes  de la même famille aisée, la mère, la fille, la belle-fille, de caractères et de comportements très opposés et surtout aux choix de vie très différents.
Le récit se partage en trois livres selon l’évolution de l’influence de  chacune sur les événements familiaux. Toutes les trois sont belles, toutes les trois sont riches, toutes les trois sont courtisées mais dans ces années du début du XXe siècle, les plus jeunes revendiquent  toujours plus de liberté.
Ce sont les femmes qui imposent leur rythme et  les hommes trinquent !
Pauline Manford, la mère, a eu deux enfants de deux hommes différents,  Jim et Nona. Son premier mari, Arthur a sombré dans l’alcoolisme et le second qui aime Jim comme son propre fils, apprécie de plus en plus la femme de celui-ci, la jeune Lita qui ne rêve que de faire du cinéma.
 Mrs Manford est une femme très occupée,  à la vie parfaitement bien réglée, aux horaires très minutés, bien tenus par sa dévouée secrétaire. Elle s’étourdit  en étant partout,  en s’occupant de tout, quitte à se contredire      comme lorsque, dans un moment de trouble et d’égarement, elle  commence un discours destiné au Comité du contrôle des naissances  et le  termine par un hymne à la maternité!
 Elle est au cœur de la vie mondaine et sociale de sa ville et se rend indispensable pour échapper à la réalité . Elle ne veut rien voir de ce qui peut aller mal autour d’elle et cette attitude causera en partie le drame final.
Quant à Nona, la fille du second mariage, c’est la plus équilibrée des trois. Elle ne cherche que l’harmonie de sa famille et  renonce au mariage avec l’homme qu’elle aime pour ne pas peiner sa femme car il est marié.
Ce n’est pas l’histoire elle-même qui me séduit mais, comme toujours avec cette romancière, c’est sa façon de cerner ses personnages au plus près de leur apparence car tout se joue dans les rencontres feutrées de cette société mondaine  d’une ville qui bouge très vite. Le temps manque pour s’analyser vraiment. Le style suit les pensées souvent frivoles ou papillonnantes des uns et des autres, Le drame s’enfle en sourdine mais on ne veut surtout pas s’en préoccuper outre mesure. On remet sans cesse  les vrais soucis au lendemain mais les bonnes manières ne suffisent pas à arrêter ou à discipliner les sentiments qui n’en explosent que plus violemment par la suite.
J'ai beaucoup aimé.   

       Oui, ils avaient tous besoin  d'aide, même s'ils ne le savaient pas, et le Destin semblait l'avoir placée, elle, Nona, au point d'intersection de toutes ces vies, comme un poste de secours près du virage le plus dangereux d'une course automobile, ou comme un système d'aiguillage dans une grande gare de triage. 
     (Lita)  Elle entra calmement, presque timidement, de ce pas léger qui tenait du glissement et du flottement; et aussitôt, malgré les vingt personnes assemblées, elle eut le parquet luisant et tous les miroirs pour elle seule. Toujours elle avait le chic pour qu'on s'écarte à son entrée, si discrète soit-elle...
     Elle se sentait rassurée du simple fait d'avoir écrit à son fils: elle avait toujours la secrète conviction qu'une chose était vraie si on la disait - à plus forte raison si on l'écrivait. (Pauline)
Participation n°5 au Challenge Edith Wharton
Les New-Yorkaises de Edith Wharton
(Flammarion, 2000, 298 p), traduit de l’anglais par Jean Pavans
Titre original : Twilight Sleep, 1927

30 commentaires:

  1. j'aime beaucoup la personnalité d'edith wharton, je note donc ce titre

    RépondreSupprimer
  2. Je ne désespère pas un jour de la lire... "les boucanières" sont dans ma PAL!

    RépondreSupprimer
  3. Je pense que ça fait 3 titres différents de Wharton que je note cette semaine! Mean bloggueuses ! (c'est ma PAL qui parle, hein, pas moi!)

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai pas toujours été séduite par Wharton. J'ai "Les boucanières" dans ma PAL qui, je l'espère, me réconciliera avec elle.

    RépondreSupprimer
  5. niki, j'aime bien ses livres. J'aimerais maintenant voir les films adaptés de ses romans mais c'est difficile de les trouver!

    RépondreSupprimer
  6. clara, j'ai acheté "Les boucanières" récemment aussi puisqu'il est en Poche maintenant. J'espère que ce sera bien!

    RépondreSupprimer
  7. Karine:):)Les Wharton commencent à sortir en Poche et il y a un challenge! Est-ce pour ça?

    RépondreSupprimer
  8. Manu, Toi aussi tu as "les boucanières"! Avec Clara on pourrait se fixer une lecture commune, à moins qu'il y en ait déjà une de lancée?

    RépondreSupprimer
  9. Ton avis donne vraiment envie.
    Je n'ai encore rien lu de cette auteure mais ça ne saurait tarder!

    RépondreSupprimer
  10. Violette, elle vaut vraiment la peine d'être connue. Je l'ai découverte il n'y a pas très longtemps, grâce à la blogo justement!

    RépondreSupprimer
  11. Je n'ai pas encore eu l'occasion de découvrir l'auteure mais pourquoi ne pas commencer par ce livre, ce que tu en dis m'intéresse, j'ai envie de savoir ce qu'est "le drame familial" et l'extrait me plait !

    RépondreSupprimer
  12. J'ai lu pas mal de cet auteur il y a un bout de temps, mais pas Les New Yorkaises. Ravie de voir ce challenge qui la fait sortir un peu de l'oubli!

    RépondreSupprimer
  13. Je n'ai encore jamais lu cet auteur. Une lacune à laquelle je compte bien remédier!

    RépondreSupprimer
  14. A te lire régulièrement, je regrette de n'avoir qu'une vie et de devoir dormir ;) Encore un livre dans lequel je me plongerait bien !

    RépondreSupprimer
  15. J'ai aimé tout ce que j'ai lu d'Edith Wharton, mais çà commence à remonter à loin. Celui-ci m'avait plu aussi.

    RépondreSupprimer
  16. Hathaway, une de ces trois femmes est une petit peste par qui arrive tout le mal! Devine de laquelle il s'agit! :)

    RépondreSupprimer
  17. Keisha, aux Boucanières maintenant! Encore un titre de femmes!

    RépondreSupprimer
  18. yoshi,elle mérite d'être mieux connue encore!

    RépondreSupprimer
  19. Ötli et moi je demande une autre vie pour voir et admirer toutes tes photos!

    RépondreSupprimer
  20. Aifelle, tu l'as sûrement connue avant moi qui ne l'ai découverte que récemment avec le blog! Jamais auparavant je n'en avais entendu parler!

    RépondreSupprimer
  21. Je suis ravie de voir que tu as également aimé ce livre de Edith Wharton. J'ai lu "Les New Yorkaises" il y a longtemps et j'avoue que je ne me souviens plus de la fin !!! Je n'ai plus qu'à le relire !

    RépondreSupprimer
  22. Titine, en réalité tout le roman est écrit pour amener cette fin pour le moins inattendue!

    RépondreSupprimer
  23. Il se trouve dans ma pal depuis peu, reçu lors du swap NY. Et ça tombait bien, car je voulais découvrir l'auteure, que je n'ai jamais lu.

    RépondreSupprimer
  24. Coucou Mango,
    En ce qui concerne la lecture des boucanières, je serai enchantée de la faire avec toi. Comme j'ai déjà quelques lectures communes de prévues (comme toi j'imagine...), je pense que 29 octobre serait une date raisonnable surtout que c'est un pavé !!! Qu'en penses-tu ? Même si on ne définit pas de dates initialement, je suis partante pour cette LC ! A bientôt. Maggie

    RépondreSupprimer
  25. Lilibook, ce n'est peut-être pas son meilleur livre mais il n'est quand même pas mal! J'espère que tu continueras à la lire ensuite!

    RépondreSupprimer
  26. maggie, cette date me convient très bien: je ne serai pas trop débordée cette semaine-là. J'ai hâte de le lire! Comme toi aussi sans doute! On retient donc cette date, OK?

    RépondreSupprimer
  27. Je ne vais pas le commencer tout de suite (j'ai commencé 4 romans en même temps, je sais c'est bizarre et pas raisonnable !!!!) mais ok pour le 29...

    RépondreSupprimer
  28. maggie, bon courage pour finir tes 4 lectures alors et rendez-vous pour le 29 octobre!

    RépondreSupprimer
  29. Je l'ai lu mais même ton billet n'arrive pas à me remémorer l'histoire... c'est inquiétant !!

    RépondreSupprimer
  30. Maggie et toi allez vous régaler avec "Les Boucanières", c'est une pause enchantée dans l'oeuvre de Wharton.
    Pour "Les New-Yorkaises", je viens de l'ajouter à ma PAL. C'est génial de voir qu'on est plusieurs à nous pencher sur cette romancière en même temps.

    RépondreSupprimer